Bon, tout s’est décanté à souhait !

Leçon n°1 : quand les déclics sont là, les retenir, se les rappeler dans la tête et laisser faire !

Leçon n°2 : quand les réponses arrivent, prendre du recul, écoutez les petites phrases qui se balladent dans la tête !

Voilà où j’en suis arrivée :

j’ai supprimé mes profils des 2 sites sur 3 (le 3° est périmé en juin … on ne va pas gâcher non plus). Je reçois étrangement des tonnes de propositions de profils. Et pas plus alléchants les uns que les autres, loin s’en faut.

Blague à part, je m’en fiiiiiiiiiiche ! Fou non ?

Le mail arrive, je ne le lis même pas. Je supprime. et toc, poubelle.

Donc, je viens de me poser la question : « ben quoi ? t’as plus envie ? » et je viens d’y répondre : « ben non ! ».

Plus envie de rechercher, plus le besoin. Ah oui, là on peut confondre besoin et envie, c’est platement la même chose dans ma tête.

J’ai même une petite phrase qui m’est arrivée tout à l’heure, genre phrase à mettre dans une annonce de « non recherche » :  » vous pouvez me faire croire ce que vous voulez, m’aimer et me lâcher, ça m’est égal, je suis prête à ne plus pleurer, ne plus y croire surtout. »

(ceux qui me connaissent et me lisent doivent se dire : pfff elle est encore blasée, ça va lui passer. Et bien non, pas cette fois ci.)

J’ai lu un article sur les rencontres hommes femmes en ce début de siècle et la caractéristique qui en ressort, j’ai envie de dire, c’est la mienne : au bout de quelques jours, hop, l’homme disparait. Je ne suis pas la seule !!!!!!!!!!! yeah !!!!!!!

Ah que je suis soulagée !

Il s’agit donc bel et bien d’une caractéristique masculine. Et vous savez ce que le grand écrivain (J. Kauffman) en disait ?

Il annonçait le plus calmement du monde que l’homme a du mal à tenir la cadence du prince charmant. ha ha ha. Quoi qu’est ce donc ceci ?

J’ai conclu qu’en fait, l’homme ne sait plus comment il doit se comporter face à la femme du XXI° siècle et qu’il fait donc semblant le temps d’une valse….

Que j’aimerais une réponse masculine !

Très sérieusement, impossible de caser un homme dans ma vie, dans ma tête, dans mon coeur aujourd’hui !

Vivent les déclics !

Extrait du tome 1, en vente ici : (passez directement par l’éditeur, évitez les intermédiaires😉 ) http://www.leseditionsdunet.com/autobiographie/4318-je-suis-la-reine-des-pommes-memoires-d-outre-vie-pomme-9782312045221.html
20h

8 réflexions sur “Se forcer ?

  1. Une seule phrase:
     » ne jamais dire jamais ………… »
    Une seule deuxième phrase lol !!!!!!!!!!!!!
     » Tout arrive à point à qui sait attendre…….  »
    C’est rarement moi qui utilise cette deuxième phrase,
    mais toi qui à pr coutume de l’utiliser , garde la en mémoire ,un jour toi et moi on en reparlera et on en rigolera à ce moment la.

  2. Bon ok, on va rectifier ou plutôt apporter des compléments d’informations :
    Je ne dis pas : « jamais », je dis, « stand by » ; pause réflexion, ça prendra le temps qu’il faut …

    Ensuite, je n’attends plus, c’est bien là où le grand pas a été fait ! ce n’est pas pour autant que j’ai renoncé … je laisse faire et cesser d’attendre est un soulagement extraordinaire.
    Le site que j’ai mis en lien « Site magnifique … » est une source inépuisable de réflexion. ( http://www.partaje.fr )

  3. « Que j’aimerais une réponse masculine »

    Un petit point de vue qui vaut ce qu’il vaut…

    Dans les contes de fées, en général les princesses se font enlever par les princes charmants qui vont leur faire des enfants et les rendre heureuses…

    Souvent les princess attendent que leurs princes les devinent et fassent leur bonheur, ça sera la preuve qu’ils les aiment vraiment.

    Malheureusement il est impossible de rendre heureux quelqu’un, avec ou sans amour…

    Alors chez les princesses cela amène beaucoup de frustration.

    Et chez les princes qui ont le tort de croire qu’ils ont le devoir de rendre leurs princesses heureuses, cela génère de l’échec et de la dévalorisation…

    Un prince dévalorisé, c’est un prince miniature, s’il tombe sur une princesse plus grande que lui, qui risque de ne pas avoir besoin de lui, ou d’avoir des besoins qui lui semble trop élevés, il va sentir la peur de l’échec lui souffler sur la nuque…

    Bref, si vous êtes indépendantes, ça fait peur, si vous êtes trop dépendantes, ça fait peur…

    En fait, la femme idéale, c’est celle qui ne peut pas se passer de nous, qui nous admire mais qui sait se débrouiller seule pour être heureuse.

    En fait sous leur peau épaisse, les hommes cachent une grande fragilité😉

  4. Patrick,

    Merci infiniment, voilà un point de vue trés intéressant… surtout sur la femme idéale ! dites donc, on nous en demande des choses !

    Plus sérieusement, on touche le fond du problème avec votre remarque : « il est impossible de rendre heureux quelqu’un ».

    Et oui, apprenons déjà à être heureux seul !
    Seulement voilà, combien de gens en sont capables ?

    Et pourquoi ?

    Parce que dans notre société, le schéma veut que la vie dite normale soit une vie à deux, voire plus avec les enfants.

    C’est justement là où j’ai trouvé le secret : il faut ne pas être dans l’attente de quoi que ce soit, apprécier ce que l’on a, savourer tous les bons moments et si on rencontre quelqu’un qui nous aime, c’est du bonus.

    Etre en manque d’amour ou de toute autre forme de sentiments est ce qui m’a miné inconsciemment pendant des années !
    J’ajoutais à ce tableau deux choses : j’étais à la fois indépendante d’un point de vue matériel et organisationnel et à la fois dépendante d’un point de vue sentimental.
    Autant dire que j’avais tout faux ! héhé

    Malheureusement la plupart des gens fonctionnent à l’inverse : se créer une vie amoureuse et ensuite apprendre à vivre indépendamment de l’autre, renoncer quand le couple se défait.

    Allez, regardons ce que l’on a et non ce que l’on a perdu.

  5. La femme qui recherche le prince charmant aura sûrement à tuer sa princesse, mais ce dernier est bien caché.

    C’est vrai que la société est remplie de faux princes charmants, de fausses princesses charmantes aussi. À quoi pouvons-nous nous attendre lorsqu’on regarde ce qui nous entoure.

    En tant qu' »homme », je dois te dire que je n’ai jamais joué au prince charmant. Le premier résultat étant qu’il est plus difficile d’intéressé une fille, mais le deuxième étant que ceux qui s’intéressent à moi savent véritablement qui je suis, tant positivement et négativement, à tous les plans.

    Avec mon ancienne copine, je me suis beaucoup forcé à me montrer plus affectueux que je ne l’étais. Je ne le faisais pas pour l’illusionné, mais bien parce que je désirais l’être plus. Naturellement, je n’ai pas pu suivre cette cadence.

  6. Sage remarque … à quoi bon se forcer ?
    Chassez le naturel, il revient au galop !

  7. Les derniers commentaires datent d’il y a 8 ans et bien aujourd’hui c’est encore pire !!!
    Moi aussi j’ai essayé de le trouver cet homme qui aurait pu faire la route avec moi ( c’est d’ailleurs comme ça que je suis tombée sur mon ex PN ) .Alors maintenant aprés une autre tentative , je suis un peu rangée ! Peut être que je cherche mal , mais ils ne sont pas top du tout ceux qui affichent leur profil sur les sites, d’ailleurs j’y ai croisé mon ex PN c’est vous dire … Ceci dit je n’ai pas non plus envie d’une vie trop bien rangée alors de temps en temps ….mais chuttt !
    La vie va devant et nous réserve tellement de surprises …un jour peut être …

  8. 🙂 on n’a qu’une vie, jusqu’à preuve du contraire… alors …😉
    Il m’a fallu 8 tomes de livre pour tenter de m’en sortir ! ne jamais désespérer !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s