Quoi de plus vendeur que le titre même d’un livre ?

Je vous avais dit il y a quelques semaines que j’avais encore craqué et ramené quelques bouquins dont : Les hommes préfèrent les garces de Frédéric Ploton.

Pourquoi j’ai acheté ce bouquin ? Déjà, le titre, bien sûr. On se demande ce qui se cache derrière.

Et puis, cela fait bien longtemps que j’ai remarqué que les hommes adorent les femmes qui leur résistent, qui leur en font voir de toutes les couleurs.
Si je l’ai dit, c’est parce que je l’ai constaté, d’un côté chez des couples d’amis, de l’autre en discutant avec des hommes et de leurs histoires.

Nous fréquentions à une époque un couple dont la femme était fort réputée pour être « volage ». Elle sortait d’une rupture qui l’avait fait beaucoup pleurer mais dont elle s’était fort vite consolé dans les bras de divers candidats.
J’avais demandé à mon compagnon d’alors ce que les hommes pouvaient bien lui trouver (à part le fait qu’elle est plutôt mignonne) et là, il m’avait glorieusement répondu : « Elle donne l’impression d’être fragile. »

Côté protecteur des hommes ?

Non, hameçon. Parce que je peux vous dire que le compagnon qu’elle avait alors en a bavé !

Elle a longtemps joué à ce que j’appelle le jeu de l’élastique. Elle l’avait joliment attrapé dans ses filets et s’amusait à le faire tourner bourrique.
Il me téléphonait souvent pour me raconter tout ça et rien ne pouvait l’en faire démordre : il était amoureux. Quoi qu’elle fasse.
Elle l’avait purement écrasé et fait de lui une larve.
Elle l’appelait, il venait au triple galop. Elle s’éloignait, il s’effondrait lamentablement. Tantôt amoureuse, tantôt distante, elle le faisait souffrir le martyr.

Cette histoire, elle existe partout.
Beaucoup d’hommes m’ont raconté des histoires semblables et étrangement, je constatais que lorsqu’ils en parlaient, ils étaient rongé par les remords, mais pire, ils refoulaient un autre type de femmes : celles qui sont le contraire de la garce, justement.

Donc, je me suis lancée dans la lecture de ce bouquin.

S’il y a un livre à acheter, Messieurs, pour tenter de comprendre, c’est bien celui là !
N’ayez pas peur de ce que vous allez y trouver, de toute façon, la peur n’évite pas le danger.

(au passage, tant que vous êtes dans les achats, vous prenez pour Madame, le livre de Pomme, sinon, ce n’est pas drôle)

Donc, au début, on se laisse porter, le ton est joyeux et drôle. On s’attend à tout, sauf à l’évolution de ce qu’on va lire.
Monsieur Ploton, pourtant, nous met en garde dès le début : « Nous aimons nos garces et elles nous le rendent mal, comme il se doit. »
Premier temps : détection de la garce. Bien vu Monsieur Ploton, c’est exactement ça que j’ai observé chez mes congénères « les garces ».

Il part donc d’un constat : de plus en plus d’hommes se font avoir par des garces. Il s’agit donc de comprendre le pourquoi du comment.
Donc, description. Puis, explication de la méthode employée.
Là, on reste pantois. Plus finement joué, on ne peut pas.
Manipulation psychologique énorme, reconditionnement de l’homme, si fort soit-il. Tout se joue à force de promesses. Et l’homme, lui, il attend et vit d’espoirs !
Pour exemple, des hommes que j’ai rencontrés ont renoncé à une femme aimante, aux enfants, à une vie formidable pour foncer, tête baissée dans les bras de la gente garce. Ils sont ressortis tout cassés, remords en avant.

On continue.

Tout pourrait aller bien, pour celles qui ne sont pas des garces, pour ceux qui ont encore espoir de ne plus jamais se faire avoir. Seulement voilà, on arrive page 66 et la sentence tombe :

Si vous pensez que les couples qui durent ont trouvé l’équilibre, savent communiquer, font preuve de tolérance, et sont mus par une bonne volonté à déplacer des montagnes, bref, si vous lisez tous les livres qui entourent celui ci dans le rayon « développement personnel » (aie, c’est mon cas) de votre librairie, vous allez prendre une sacrée gifle.

Je vous confirme : la gifle, on la prend, et violente avec ça. Pas celle qui laisse juste une trace rouge sur le visage. Non, celle qui s’imprime profondément et dont on se souviendra toute sa vie !

S’en suit le chapitre qui va donner la pire explication qui soit : « Comment les couples des garces durent plus longtemps. »

Je ne prédis pas de la suite, j’ai fait une pause. Rien que l’idée qu’il faille être une garce pour être aimée me semble l’antithèse de l’amour, justement.
Je vais continuer la lecture, bien sûr, sur la pointe des yeux, relire plusieurs fois, comme il se doit des choses qui me font ouvrir TRES GRAND les yeux et tenter de trouver la meilleure méthode pour l’avenir : Devenir une garce parfaite ou renoncer à l’homme. Ceci dit, j’ai tellement avancé sur ce point que je pense pouvoir renoncer d’ors et déjà à vouloir ressembler à ces garces qui avilisent nos hommes ! J’avoue que je n’en serais pas bien fière.

Après m’avoir lue, vous pensez peut être, Messieurs, que vous êtes à l’abri de ça, (je vous entends risoter)que jamais vous ne vous êtes faits avoir, que le plus grand amour, vous l’avez donné à une femme gentille et douce … je vous le souhaite. Oui, il y a des femmes qui n’écrasent pas les hommes et dont les hommes sont amoureux (j’en connais quelqu’uns, peu, mais oui, il y en a).
Seulement voilà, vu l’amour fou que voue l’homme à la garce, on ne se demande plus pourquoi la femme a tant fait peur à l’homme depuis des siècles. La femme est championne du monde en matière de manipulation amoureuse !

Si certains hommes l’ont compris, combien se sont fait avoir ??? humm ??? allez, si vous ne l’avouez pas aux autres, au moins, tentez de vous l’avouer à vous même. Ce sera un pas de géant de fait.
Et mieux, une fois que vous aurez ouvert les yeux, lisez ce bouquin. Vraiment !

Petit bémol ?

Oui, petit bémol obligatoire.

Monsieur Ploton, je vous informe que dans la gent masculine, il existe le portrait identique de la garce.

Le point d’accroche est souvent le même : une promesse faite à quelqu’un qui justement, attend ça depuis si longtemps ! On n’attrape pas des mouches avec du vinaigre !

 

 

NB : Ne soyez pas surpris, le blog a été allégé et nombre de billets ont été mis en off pour mieux se retrouver en on ici : http://www.leseditionsdunet.com/autobiographie/4318-je-suis-la-reine-des-pommes-memoires-d-outre-vie-pomme-9782312045221.htmlje-suis-la-reine-des-pommes-memoires-d-outre-vie-pomme

57 réflexions sur “Les hommes préfèrent les garces – Frédéric Ploton

  1. ah, les garces… une bien belle histoire… de non amour…
    Une de mes ex n’apprécierait pas, mais je pense que (involontairement? ) elle en a été une avec moi…

    C’est pratique ce blog, il me permet de faire des constats sur ma vie… Ce que vous m’avez dit dans le mail me parait si vrai d’un coup. Ça fait presque peur… ( par contre ça me rassure je me sens moins seul :p )

  2. Les garces prétendront toujours qu’elles n’en sont pas ! ça serait trop facile sinon !
    Quant à savoir si elles le font volontairement … voyons, la manipulation n’est possible que de la part d’une personne trés intelligente… Les hommes pourront toujours leur trouver des excuses, justement de cet ordre là, pour leur accorder un simili pardon.
    Il ne faut pas avoir peur de la vie Alphonse, bien au contraire, dès l’instant où on a ouvert les yeux, on avance, normalement, un tantinet mieux !
    Je vous avoue qu’après avoir lu le bouquin, je suis certaine de ne pas en ressortir indemne, mais au moins, je saurai !
    Frédéric Ploton le dit si bien : l’insulte suprême d’un homme à l’égard d’une femme : « elle est gentille ».
    En revanche, l’idée aura fait son chemin, assurément.
    Ressortira de là une certaine froideur à l’égard de ces messieurs si fragiles finalement, et … je deviendrai peut être une garce !😉

  3. devenir une garce…
    J’ai tenté de devenir un c*n à une époque, vu qu’il est prouvé que les c*ns attirent plus facilement les femmes que les mecs bien. Ce n’est pas chose facile.

    Je vous souhaite donc bon courage dans votre métamorphose, même si je ne pense pas que cette évolution soit positive

  4. Alphonse, j’ai tenté bien des fois… et puis le coeur, l’imbécile, s’en est mêlé !
    Je crains que mes mots ne restent qu’une plaisanterie, on ne se refait pas ! surtout pour devenir pire !
    Donc, Alphonse, je vous rassure, il existe des femmes qui n’aiment pas les cons ! (même plus jeunes que moi, oui oui)

  5. Où sont elles ces bougresses ? Elles se font bien trop silencieuses. Quand je me promène dans la rue (si si, ça m’arrive) je ne vois que des jeunes filles qui s’habillent comme des cagoles… ça me désole😐 Attirer l’oeil juste pour « exciter ». Si au moins elles étaient belles… mais même pas ( bon ok faut dire que je suis difficile, et que je n’aime pas les blondes [désolé si des blondes me lisent]. Ce n’est pas lié aux clichés des blondes stupides… je vous rassure, juste que je ne suis pas comme les autres, mes goûts ne sont pas « européens » ). Bref tout ce monologue pour dire que les filles bien ( en supposant qu’elles soient encore célibataires… ) devraient se montrer un peu plus🙂

  6. Intéressant et amusant cette réflexion de la part d’un homme ! les jeunes femmes devraient y penser … le regard qu’on porte sur elles et surtout, ce qu’elles dégagent.
    Mon fils, âgé de 10 ans je crois, me demande un jour en voyant une donzelle habillée « à la mode » : « c’est une prostituée Maman ? ».
    Je dis toujours qu’elles n’ont pas besoin du panneau qui va avec.
    Elles ne se rendent pas compte, je l’espère !

    Je vais nuancer cependant. J’ai lu un ouvrage (dont j’ai oublié le titre) qui expliquait que ces jeunes filles cherchent à s’intégrer dans la société de cette façon.
    Encore une fois, on en revient au débat : « qui de l’oeuf ou la poule », sauf que là c’est : « qui de l’acheteur ou du créateur ».
    La réponse est toute trouvée non ?

  7. Je dirais que la faute vient de l’acheteur… Il y a forcément eu une demande pour que ça soit créé, enfin c’est ma vision des choses.
    La mode s’inspire souvent de ce qu’elle voit dans la rue…
    Sinon je pense, malheureusement, que les fille qui s’habillent comme des filles de joies, savent l’image qu’elles véhiculent. Mais c’est plus intéressant pour le premier gland du coin de vouloir regarder une fille en tenue d’allumeuse qu’une fille avec un pull et un pantalon… ( Bon ok un pull avec cette météo faut être débile😀 ) ça attire plus l’œil un t shirt moulant et trop court qu’un t shirt large…

    Mais est ce forcément le plus intéressant ? ça montre 2 choses :
    1/ la fille n’a que ça pour séduire… passer pour une s*****pe
    2/ la fille n’a pas de réelle personnalité, elle a besoin d’être comme les autres pour être acceptée.

  8. Il a bien fallu qu’une fille au moins porte ça au départ… or, regardez ce que font les adolescentes actuellement : elles s’habillent comme leurs idôles…
    Dites, je vais vous rassurer sur un point (parce que j’ai quelques années d’observation derrière moi) : une fille comme ça, on la prend, puis on la jette ! ça ne peut en effet être une compagne pour trés longtemps.
    Je crains que les garces dont parlent F. Ploton ne s’habillent ainsi ! justement, pas repérables au premier coup d’oeil les finaudes !

  9. Certaines s’habillent juste  » à la mode  » mais pas vulgairement, et d’autres s’habillent de façon classique ( je vise 2 personnes en particulier😀 ). En effet les garces les plus « vicieuses » passent inaperçu dans la rue… elles ressemblent à Mme Tout le monde… c’est ce qui les rend plus dangereuses…

    Faudrait créer une blacklist des garces… quoi ? ce n’est pas humainement correct ? que neni ! c’est pour le bien de tous

  10. 😆 hé ! pourquoi pas !!!
    Après tout, sont elles humainement correctes elles ?!

  11. hahum…
    Les hommes, ça s’appelle aussi des « garçons »…
    1 point partout, la balle au centre.
    ;o)

  12. Il suffit que je relance le débat sur les hommes pas assez … et les femmes un peu … et hop ! LA visite ! Quel plaisir vos quelques mots mon cher P. ! quel plaisir ! on y lit tout ce qu’on veut bien y lire …
    Mais, je vous rassure P., moi, je n’ai rien contre les hommes !

    Dites, une fois la balle au centre, qui a la main ?😀

  13. mais >.< voudriez vous insinuer P. que garçon c’est le masculin de garce ? et que de ce fait tous les garçons sont identiques ?😥

  14. Voilà, les hommes se reconnaissent et se comprennent ! moi, évidemment, toute surprise que j’étais déjà de la venue de P. … je n’ai pas percuté !
    Alphonse, quand on connait P. on peut imaginer oui … on peut seulement.
    Il est tellement surprenant parfois … mais si réaliste aussi lui !:-(

  15. mais mais mais ! je m’insurge contre ceci. Je déteste les clichés.
    Je ne met pas toutes les filles dans la catégorie des garces ( et pourtant je pourrais😀 vécu powa ) donc je REFUSE que tous les hommes soient mis dans la même catégorie… il y a des hommes bien, je peux le certifier. Mais peut être suis je le seul en fait ?!

  16. 😆 pas de soucis, P. fait partie de cette catégorie magnifique des « machos » , mais gentils machos, il s’en sort bien !
    Pas sûr qu’il repasse répondre. Il est en plus du genre à lâcher une bombe et à se sauver😛

  17. pouf! pouf!
    Les fanas de stats des deux sexes pourront dire qu’il y a statistiquement X pourcent de garces chez les nanas et Y pourcent de salauds chez les garçons, que statistiquement ça fait Yx pourcent de malheureuses chez les dames et Xy pourcent de désespérés chez les messieurs, et moi je vous dis que je suis 100 pourcent pour les femmes et que, quand je tombe sur une garce, eh ben c’est bien dommage pour elle !
    Mais voilà… je suis un peu macho !
    :o)

  18. P., si vous vengez vos congénères, alors là, je retire instantanément ce que j’ai dit, vous n’êtes pas un macho, vous êtes un héros !
    Quelqu’un part, je le sentais !
    Mais, blague à part, je me doute que vous n’êtes pas du genre à vous faire avoir par une garce…

  19. Je me suis rendu compte il y a quelques semaines que je faisais parti de ces hommes, croyez moi, ca désole !
    Je suis en couple avec une fille « bien » mais au fond, ca m’attriste de voir que : je m’ennuis, terriblement ! Elle est très gentille, intelligente, assez jolie…Mais tout est déjà fait, il n’y a aucune surprise, aucun vice, rien, je me demande si ce n’est pas une part de mazochisme que de ne pas vouloir vivre dans une joli petit monde tout rose, et je sais que s’il y aurait un peu de « noir » dans tout ça, ca serait plus vivant, même si celà doit m’apporter quelconque peine…
    Je ne sais quoi y faire, je suis comme ça, mon premier amour était une garce, elle m’a laissé aujourd’hui extrèmement triste et extrèmement heureux, a contrario de toute autre relation « normale »…
    Quoi qu’il arrive, il y a toujours quelqu’un de malheureux dans l’histoire. Que faire pour changer celà, surtout quand on en est conscient et qu’on « apprécie souffrir par amour » pour une garce ?

  20. Attention, par garce, j’entends « une fille qui se joue d’un homme » et non pas une sal*pe qui dandine du Q ou une fille facile à avoir…A bon entendeur, salut !

  21. Bonjour Romain, bienvenu chez moi !
    D’après ce que je comprends, dans le bouquin (que je n’ai toujours pas terminé), les hommes aiment ce genre de femmes car quelque part, elle amènent le côté « liberté » à l’homme dont il a tant besoin. Mais elles savent qu’il n’en abusera pas pour aller voir ailleurs puisqu’il est complétement accroc !
    Alors, je pense tout simplement que la vie de couple, comme tout « contrat », doit être basée sur les besoins de l’un que l’autre respecte. Ca ferait peut être avancer les choses et éviterait que les hommes ne soient pris au piège ainsi.
    Regrettable car il apparait souvent que ce sont des hommes « biens » qui se vont avoir et non l’équivalent des garces au masculin.
    Je vous conseille le livre, vous comprendrez peut être un peu mieux le pourquoi du comment.
    Ceci dit, votre amie a certainement détecté chez vous au départ, un manque ou un besoin de construire et tout est basé sur des promesses qu’elle ne tient évidemment pas.
    Le pire est qu’elle « saigne » l’homme pour le laisser sur le carreau !
    Alors que tant d’autres femmes auraient juste apporté un peu de bonheur !

    Vous précisez exactement ce qu’il faut dans votre deuxième commentaire : il s’agit bien de ce genre de femmes … indétectables au premier regard (au deuxième non plus d’ailleurs).

  22. Ayant déjà vécu ce type de relation, celà créé ce que personnellement je comparerais à une certaine forme de dépendance, ou accoutumance, car plus notre garce s’éloigne, plus on a « besoin » d’elle et lorsqu’elle est à nos côtés, tout va bien dans le meilleur des mondes, puisqu’on se doute qu’elle « repartira », nous laissant plus ou moins en « manque ». Ceci peut paraître éxagéré, mais il s’agit d’un ressenti qui peut sembler assez parallèle (pour ne pas dire similaire) dans les deux cas, c’en est stupéfiant à analyser.
    Par ailleurs, achat et lecture du livre sont prévus demain ! Possible que celà puisse m’aider dans mon introspection. En tout cas, cette forme de relation n’est pas à mon avis constructrice d’avenir, puisque plutôt destructrice.
    Entièrement d’accord : ce genre de femmes ne se détecte pas au sein de la société, où éventuellement par un trait souligné d’indépendance comparé à d’autre femmes, pourquoi ?

  23. Vous décrivez tout à fait ce qu’écrit Frédéric Ploton, le but est exactement là : vous accoutumer à elle !
    Je pense que vous trouverez les réponses à vos questions dans le livre !
    Il existe, je vous rassure, des femmes indépendantes qui ne sont pas pour autant des garces !

  24. (Faut me tutoyer, j’ai que 20 ans)…;-)
    Et es-ce que le livre va m’aider à lutter contre cet aspect qui me plait chez une femme ?

  25. Ce n’est pas l’aspect « garce » qui te plait, c’est sûrement les promesses qui ont été faites !
    Mais alors, si tu es aussi jeune, je te rassure, tu devrais « évoluer » dans tes choix !
    Le livre te permettra surtout de comprendre comment tu t’es fait avoir… donc, peut être que tu y trouveras la réponse.

  26. C’est une promesse sous entendue. Si l’homme rêve de reconstruire suite à un échec, elle va lui « promettre » d’être exactement ce qu’il cherche sans le lui dire précisemment. Tout est finement joué pour que l’homme s’attende à avoir ce qu’il cherche, ce qu’il attend.
    Pour les plus âgés que vous, ça peut être la reconstruction suite à un divorce, ça peut être aussi juste sexuel.
    Lisez, vraiment, vous comprendrez beaucoup mieux.
    Un conseil : dans le calme et prenez votre temps.

  27. Mais je veux bien laisser dire qui veut le croire qu’une garce, on ne peut la reconnaitre en tant que telle qu’une fois qu’on la connait(s’il n’est pas déjà trop tard)…
    [Je radote mais par garce je n’entends pas s***pe, plutôt fille qui joue de nos sentiments mais dont on ne peut vraiment préciser les siens à notre égard…]
    D’ailleurs, la plupart des filles qui s’habillent « mode provoc' » dans la rue ne sont pas pour la plupart des garces.
    C’est dit : une garce peut se révéler être n’importe qui, en apparence…Alors :danger

  28. J’ai hate de lire la définition de la garce chez F.Ploton !
    Je suis bien convaincu qu’il existe d’ailleurs pas mal de « sous-catégories » chez cette espèce…;-)

  29. Tu vas te retrouver fort probablement dans le profil des « engarcés » Romain !
    Hélas, le piège est quasi inéluctable, quand la garce a repéré sa proie, c’est déjà trop tard ! pauvres de vous messieurs !

  30. Penses tu qu’il est néanmoins possible de faire changer une jeune femme avec le temps, afin que garce elle ne soit plus ??
    Personnellement je n’en ai pas rencontré mais les garces m’attirent, je ne sais vraiment pas pourquoi…(C’est plutôt inconscient à vrai dire)

  31. Ecoute, franchement, quand on lit le bouquin, on est convaincu qu’elles ne peuvent pas changer. Parce que c’est en elles.
    Celles que je connais … n’ont absolument pas envie de changer d’ailleurs.
    Et puis, n’oublie pas une chose : ON ne change JAMAIS personne ! jamais !
    C’est une sorte d’amour de la souffrance… c’est toi qui devrais t’interroger et … changer😉
    Ce n’est pas vraiment une relation épanouissante, si ?

  32. Epanouissante, non…Vivante, oui ! Pour ce qui a déjà été vécu, ce qui est « beau » dans ce type de relation, c’est l’énergie que l’on met tous les jours, PRESQUE tout le temps (ba oui, si une garce ne montre pas un minimum d’attention envers vous, certes l’amour est aveugle mais enfin là euh…) à la conquérir, parfois on y arrive pas, parfois on y arrive mais après, une garce reprend ses distances et c’est un peu comme si il fallait à nouveau la reconquérir, et on sait tous que ce qu’il y a de magique dans une relation, c’est bien le début…On est donc comme dans une continuité de la séduction et rien n’est acquis (pas spécialement de routine) mais même si je les énumère, il y a peu de points positifs à « en pincer pour une garce »…
    Ce type de relation peut plaire mais donner de la peine également.

  33. Impressionnante ta réaction ! en effet, y’a du piquant dans tout ça, mais conquérir et reconquérir peut se faire aussi dans une ambiance tout à fait saine où l’autre ne dévalorise pas l’un !
    Allez, hâte de connaitre ta réaction suite à ta lecture !

  34. Bonjour, jai avalé une bonne partie du livre à présent et :
    « Je suis en couple avec une fille “bien” mais au fond, ca m’attriste de voir que : je m’ennuis, terriblement ! »…
    « toujours quelqu’un de malheureux dans l’histoire »…
    « dépendance, ou accoutumance, car plus notre garce s’éloigne, plus on a “besoin” d’elle »…
    « ce qu’il y a de magique dans une relation, c’est bien le début…On est donc comme dans une continuité de la séduction et rien n’est acquis (pas spécialement de routine) »…
    Je retrouve celà dans différants chapitres du livre, c’est vraiment étonnant !!
    Ayant déjà conscience de la singularité de ce type de relation, je rejoins entièrement le point de vue et pas mal d’hypothèses de Ploton, surtout les plus effrayantes (excépté celle des phéromones, trop douteuse à mon gout…) !
    Mais une garce est vraiment un prédateur aux armes terriblement éfficaces, il apparait tout de même qu’il s’agit d’une personne plutôt égoiste et agoraphobe voir même associable selon ploton, c’est bien là le plus étonnant !

  35. Bonjour Romain,
    Intéressant n’est ce pas ? d’autant plus chez quelqu’un qui le vit …
    Qu’elles soient associables est complétement logique au contraire. Cela ne m’a pas étonnée.
    Cette histoire de phéromones peut laisser perplexe, pour ma part, je pense que c’est plausible.
    Je suis certaine qu’on ne choisit pas par hasard celui ou celle qui sera le père ou la mère de nos enfants.
    Vieilles traces de notre enfance inconscientes.

  36. 90% de la communication passe par le non-dit, c’est prouvé.
    Pour ma part, 45% par l’attitude corporelle / 45% par le regard.
    Et des fois, je me demande si une garce n’est t elle pas détectable par le regard (par où le « prologue de la promesse » pourrait passer…Menfin : théorie…)
    ..Mais d’après Ploton, lorsqu’une garce repère sa « cible » elle agit différamment avec lui qu’en présence des autres ? Sa pourrait passer par quoi, une certaine « mésentente amicale », où chacun se cherche un peu non ?

  37. La garce sait jouer aussi avec son regard ! alors, je doute qu’on puisse détecter ses projets.
    Romain, sache qu’une femme, même sans être garce, sait jouer de son regard (les hommes aussi non ?) pour séduire.
    Une grande partie de ses actes (à la garce) sont menés par l’inconscient aussi alors pour la détecter… il faut tout simplement ne pas être tombé dans ses filets !
    Maintenant, attention de ne pas tomber dans l’excès inverse et douter de toutes les femmes…
    Comme chez les hommes, il y en a des biens😉

  38. En tout cas, j’ai compris pourquoi les filles préfèrent les « cons » !🙂
    Comme pour les garces, il s’agit d’un défi pour elles.
    (Citation du film L’associé du diable / « La vanité est bien le pire des péchers de l’Homme ».)
    Seulement là où la garce fait tomber le « con » dans son piège, c’est à l’inverse, les « autres femmes » qui tombent dans le piège de l’homme-garce. (p.82 dans le livre / définition des hommes engarcisés)

  39. Romain !!!!!! non, les femmes n’aiment pas les cons !
    C’est bien ce que je craignais : généralisation hâtive !
    Allez, allez, les femmes ne sont pas toutes des garces, je le répète à qui veut l’entendre😉

  40. Je dois dire que j’ai adoré ce livre.
    J’ai ri comme une… ben oui, je dois être folle…
    Je crois qu’il dit vrai!
    Quand je suis bien gentille, j’ai vraiment l’impression d’être un paillasson.
    Et cela ne me mène à rien dans une relation!
    Alors, je ne sais si je suis une garce, mais si j’en suis une, je ne correspond pas au tableau d’entrée qui dit qu’elles trouvent ce bouquin intolérable (oui, elles y font une allergie!)
    Je suis depuis quelques mois dans une relation avec quelqu’un d’une autre culture et tout le monde s’acharne à me dire d’ouvrir l’oeil et le bon, au cas où il serait intéressé.
    Et c’est là que j’ai développé la conviction que dans toute histoire d’amour, il y a un côté intéressé.
    Mais il est souvent enfoui sous des tonnes d’artifices assez mièvres.
    Cela s’appelle finalement donner le change.
    Il faut dire que je n’ai jamais cru à l’acte gratuit et que dès l’adolescence cette conviction m’a entraînée dans des tonnes de polémiques.
    C’est à dire qu’il suffisait que je dise la petite phrase et les autres entamaient la polémique…
    Bon, je vous épargne le reste.
    Sarcastique?
    Moi?

  41. Mayjo, je l’avoue, j’ai ri de bon coeur, au début.
    Ensuite, tout ça m’a laissée perplexe.
    Tu sais, je pense qu’il existe un juste milieu entre la garce et le paillasson.
    Le tout etant de se respecter soi même.

    Je ne crois pas à cet intérêt dont tu parles, enfin, je ne l’espère pas. Ceci dit, comme mon célibat me convient trés bien, pour l’instant, je n’ai pas la question à me poser. C’est déjà pas mal !
    Quant aux polémiques, je préfère couper court. Ca use et ne mène à rien.😉

  42. Oh non , j’écris un commentaire et il s’efface !😦
    Bonjour tout le monde… Je n’ai pas pu (malheureusement) lire ce livre, mais dès que je l’ai vu, la couverture ma attirée…
    Au fait, Ce blog est super!
    Menfin bref… Le problème n’est pas la ! xD
    Mon problème rejoint en fait celui de Romain, (que je salut vivement).. Mon copain actuel est beau, gentil, intelligent et m’aime passionément.. Alors pourquoi est ce que je m’ennui autant?? Est ce mon côté garce qui m’oblige a le faire tourner en bourrique pour ne pas sombrer dans la routine? « Le bonheur sans histoire, ca me parait tres chiant » chantent les BB Brunes. Peut etre ont ils raison. . .
    Sur ce, bonne journée! J’espère avoir bientot une réponse.
    Bisouxxx

  43. Passionnant ces discussions !

    J’aurais pu répondre dans le billet « jardin secret », mais je rejoins aussi le sujet des « garces » !

    Quand on est en couple, d’abord c’est parce qu’on s’aime, ( il vaut mieux).On cherche à faire « qu’un » avec l’autre en s’oubliant soi même parce qu’il nous semble que l’amour est la fusion.
    Mais au bout de plusieurs mois, années… quand on connait l’autre en détails, ce n’est plus une relation amoureuse, mais plutôt de l’attachement, du respect, des habitudes.
    On ne se regarde plus, on ne s’écoute plus, on ne se séduit plus, on ne se surprend plus, on ne se fait plus rire… on s’ennuie parfois jusqu’à l’asphyxie… et pourtant on a jamais remis en question sa vie de couple !
    On ne se rend pas toujours compte du dérapage progressif et c’est alors que quelque chose d’inattendu se présente:la rencontre d’un(e)autre, vous renouez avec un sentiment amoureux que vous aviez perdu, vous éprouvez un bonheur que vous ne soupçonniez plus, vous avez envie de séduire et être séduit et vous faites durer parce que vous ne voulez pas que ce bonheur vous échappe, même si vous pensez que ce n’est qu’un mirage et que cela ne durera pas. Vous n’osez pas y croire d’autant que l’autre est encore un(e) inconnu(e) dont vous ne connaissez pas la vie(ou quelques bribes) et la sincérité de ses sentiments.Vous pensez que c’est un jeu, un besoin d’évasion de part et d’autre, vous le(la) mettez à l’épreuve.
    Je ne sais pas si ce comportement est celui d’un ou une garce ?…
    Plutôt un désir de garder espoir mêlé à de la crainte et de l’incertitude, non ?

  44. @ Glad : Votre commentaire m’interpelle.

    D’une part parce que vous avez complètement raison et que vous le dites fort bien.
    D’autre part parce que, en l’occurence, ce n’est pas parce que ce phénomène se produit (si c’est la femme qui en est à l’origine) que cela fait de l’épouse une garce.
    Une garce, au sens où la décrit F. ¨Ploton dans son livre, c’est bien pire que ça.
    Par contre, je préfère penser que je continue à etre moi même, même en couple.
    La fusion, s’oublier pour l’autre, ça non.

    Merci pour votre passage sur mon blog et surtout pour ce commentaire si pertinent.

    @ Agnès : croyez moi, (pour vous rassurer) une vraie garce ne se pose pas la question de savoir si ce qu’elle fait est bien ou mal. Elle fait. Point.
    Toutes les qualités du monde que pourraient réunir un homme ne feront rien si il n’y a pas d’amour. Et on ne tombe pas amoureux de qualités à mon avis, mais d’un ensemble.
    Il se peut bien que vous ayez été « éblouie » par ces qualités, au détriment des sentiments que vous pouviez avoir.
    Evitez simplement de le faire souffrir.

  45. PS : Agnès : merci pour votre passage et votre gentil compliment.

  46. puis-je avoir contact avec l’auteur du livre « les hommes préfèrent les garces », fréderic pluton merci

  47. Lahmar, j’adorerais avoir F. Ploton dans mes relations mais ça n’est pas le cas… doublement désolée !

  48. Moi je ne veux pas juste un couple qui dure, mais un couple qui dure avec un homme que j’aime, or quand on aime, on a tendance à se laisser aller.Donc je pense que je vais attendre de tomber amoureuse de nouveau,, et devenir une garce pour le garder.

  49. Yetou, soit vous êtes une garce, soit vous ne l’êtes pas. On ne se force ni dans un sens, ni dans l’autre !
    Que certains hommes « tombent » dans ce piège, nous n’y pouvons pas grand chose finalement et le mieux c’est peut être d’attendre alors celui qui n’est pas malléable … ça doit bien se trouver !🙂
    Vous dites très justement que l’on a tendance à se laisser aller dès lors que le couple est installé. Quand on connait le problème, il est déjà plus facile de le résoudre.

  50. Ce qui est important c’est de l’avoir découvert (1)
    Ensuite ce qu’il convient d’en faire (2)😉

  51. Bonjour à tous,

    je crois pouvoir dire que pour ce rassurer les filles, il subsiste encore quelques hommes qui savent tres bien se satisfaire d’une « non garce », je veux dire par la une fille à peut pres comme toutes les autres, qui saura satisfaire son homme et lui donner « bêtement » la vie qu’il désire, c’est à dire, mariage, maison enfant…. Le mot betement n’est pas employé à terme péjoratif, c’était juste pour souligner que ce train train de vie n’est pas vraiment celui que j’attend personnellement. Mais je conçois que les schémas sociaux faisant on est envi de ça… Pour finir, dieu merci, il y a certains hommes qui ne croisent pas une seule fois dans leur vie le chemin d’une garce. Et qu’il en existe, c’est tant mieux.

  52. navrée pour les fautes que je viens de relire en postant le com…. Une bonne journée tout le monde….

  53. Bonjour Sarah,
    Heureusement qu’il existe des hommes qui ne cherchent que la paix ! oui🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s