Pour des raisons X, j’ai du installer une machine à laver dans le garage. Machine que je croyais perdue corps et âme et qui se révèle en parfaite santé.
Regret amer de ne point avoir d’homme à la maison pour cette rude tâche qui consiste quand même à amener le dit objet par une descente plus que raide vers sa destination finale (et là, je pèse le mot !).

Regret qui s’estompe rapidement lorsque je me mets à la recherche de mes outils qui me permettront de serrer ou desserrer…

En effet, phénomène on ne peut plus étrange : l’homme qui part, a la mauvaise habitude d’embarquer des outils de base.

Or, pour les avoir fréquentés de près, je puis l’assurer ici, jamais ô grand jamais, ils ne se sont servis de ces outils.

Alors me viennent diverses questions :

– l’homme est-il pris, en plus de sa frénésie de plaire, d’une brusque envie de bricoler ?

– l’homme, au moment du départ, regrette-t-il amèrement son manque d’efficacité au point d’espérer le devenir (efficace) plus tard ?

– l’homme tente-t-il tout simplement de m’é-ner-ver à embarquer ce qui ne lui appartient pas ?

– l’homme embarque-t-il des souvenirs d’actes manqués ?

– l’homme embarque-t-il des souvenirs de son ex ?

4 réflexions sur “Monsieur bricolo

  1. 😆 ça me rassure, y’a pas que moi à qui cela semble surprenant !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s