Désolée de te déranger encore mais tu n’imagineras jamais ce qui m’arrive …

J’étais une tout petite Pomme, tranquillement installée dans mon fauteuil à m’amuser avec mon clavier à t’écrire une lettre bien anodine au demeurant. Je m’étais dit que ça pourrait amuser quelques victimes que toi, pervers, surnommé aussi PN, tu as broyées et laissées à terre, histoire de leur remonter le moral… histoire de leur montrer qu’on retrouve notre joie de vivre après ton passage genre Attila. (Elles me font de la peine de les voir ainsi aux prises avec un tordu comme toi, ne parvenant pas à se relever. Du coup, tu me mets en colère et la colère, vraiment, ne me va pas du tout ! Bref !)

En quelques heures, je suis devenue célèbre …. (enfin, moins que toi, je suis incapable de t’arriver à la cheville !).

La différence avec toi, quand même c’est que tous ceux qui te connaissent ne sont pas forcément unis, tu as tant le don de diviser pour mieux régner !

Alors que, de mon côté, ces personnes qui sont arrivées à moi, ont un tel élan de générosité et de solidarité, que presque, on aurait (encore) envie de te remercier. Mais je sais qu’il ne faut abuser de rien avec toi, sinon, tu passes direct en mode « gamin gâté », tu pleurniches et tu deviens même le seul gamin à qui j’ai envie de coller une tarte pour le calmer. (NB : tu te souviens mon amour infini pour les enfants n’est ce pas ? alors imagine ce que tu m’inspires pour me donner une envie pareille ! moi qui ai élevé mes enfants à coups de câlins !)

Ma petite lettre donc, a été partagé, en quelques heures, plus de 500 fois ! tu imagines ? tu as au moins 499 « copains » abrutis de ton espèce dans le monde ! (aaaaaah je sais, il y en a tellement plus …)
Mais tu imagines, j’ai moi, du coup, maintenant, au moins 499 copines de galère ! ha ! ça fait drôle non ? (je ne compte pas celles qui ont aimé sans partager, je t’épargne le fait que cette lettre a été lue plus de 1 000 fois aussi, toujours en quelques heures, joli réveil pour moi ce matin ! ça me change des réveils d’il y a quelques années où je voyais la tronche que tu tirais, décidé à m’en faire découdre …)

A l’époque où j’avais écrit le billet sur les pervers, déjà, j’avais fait des émules (le billet sur les pervers a été partagé près de 1 000 fois en 18 jours !). Chacun, chacune s’y reconnaissant si bien ! Quand je l’ai réveillé le 23 juillet, j’ai vu arriver plus de 11 000 visiteurs sur mon petit blog toujours en 18 jours ! tu imagines ?
Ce que j’ai remarqué, c’est énorme, tu vas voir : tous les copains / copines (oui, il y a des messieurs aussi) sont différents mais ont quelques points communs : ils sont tous fabuleusement gentils, pétillants (après être sortis de tes griffes), joyeux, intelligents … et alors ce qui scotche… c’est la triste ressemblance par contre entre tes copains et toi (je me permets de te positionner après eux, ceci s’appelle de la bienséance).
Vous avez tous les mêmes phrases, vous avez tous le même comportement, vous avez tous les mêmes défauts, vous avez tous les mêmes perversions (dont celle qui vous perdra sans doute … sexuelle), vous avez tous en commun la même hargne, bref, on vous reconnait si bien que c’en est pathétique. Vous, vous n’avez que quelques différences (et elles sont physiques uniquement). Du coup, tous mes lecteurs le disent : ils auraient pu t’écrire la même lettre que la mienne ! fou non ?!

Bon, je discute, je discute et je m’égare. Pourquoi je te dis tout ça ?

Entre nous, on se dit souvent « courage » et puis, en y réfléchissant, ce courage là, on l’a. Sinon, comment supporter de côtoyer des gens comme toi ? Jamais je ne me mettrai en mode Caliméro (ça te rappelle quelque chose ?),  jamais tu ne connaitras la joie de me voir à nouveau à terre.

Je le dis à toutes les victimes :

debout !

Il jubile de vous voir ainsi, alors stop ! vous aviez cette jolie énergie avant de le rencontrer ? elle n’est pas perdue, il a posé son voile noir dessus. Il vous suffit de le comprendre pour l’enlever. Ce sera la plus belle revanche.

Et du courage, vous en avez à revendre… ce qui n’est pas son cas.

….

Pardon ! j’en profitais pour glisser un petit message aux copines. :-p

….

Alors le courage, on n’a pas envie de t’en souhaiter, pourtant … je vais le faire. Tu es gâté cette semaine !

A toi, qui n’en a jamais eu, pas même celui d’avouer tes fredaines avec d’autres (copines de galère, toujours), d’assumer que tu avais des enfants, de gagner de l’argent pour nourrir ta famille, de laisser tes compagnes gagner plus que toi pour assumer les dépenses (même pas honte et il faudrait que ce soit les victimes qui aient honte ?!), d’avouer tes mensonges, de nier l’évidence et en permanence, d’accuser l’autre de tes défauts, d’accuser les autres de t’avoir rendu teigneux (contrôle toi bon sang !).

Courage à toi pour vivre avec ce fardeau rempli de négations, de haine et d’absence de valeurs. Courage à toi pour rencontrer de nouvelles proies qui te renvoient ton absence d’image, ton absence de tout, courage pour le voir au quotidien, courage pour ne pas sombrer quand tu vois la vie danser devant toi.

Courage à toi pervers, courage pour ouvrir les yeux et te rendre compte que tu vieillis, que tu trouves de moins en moins grâce aux yeux des femmes (et des hommes pour mesdames les perverses), que tu grossis (toi qui te moquais de mes petites rondeurs), que tu perds tes cheveux (ah ! tu pensais que tu serais épargné ?!), que tu es seul au monde, comme tu l’as toujours été.

Courage pour te regarder dans un miroir sans qu’il ne se brise et faire le triste bilan de ta vie : tu as écrasé beaucoup pour tenter de te relever et finalement ……… tu es, toi, toujours à terre alors que tes victimes ont toutes le nez en l’air à respirer le bon goût de la vie. Toi, la vie, tu l’ignores mais elle t’ignore aussi. Et c’est bien fait pour toi car toutes, mais alors toutes tes victimes ont tentées de te montrer le chemin et t’ont donné tout ce qu’elles pouvaient, tout ce que tu ne méritais pas.

………

Ps : ne crois pas que je pense encore à toi, ça faisait un moment que je t’avais oublié et tout ça s’est réveillé, parce que j’ai eu envie de reprendre la plume …

Ps 2 : j’ai appris avec amusement que certaines ont cru reconnaitre qui est Pomme, et toutes se sont trompées. Et tu sais comment : en lisant la description que je faisais de toi. C’est dire si c’est du clonage toute cette histoire de PN ! quelle manque de personnalité ! pfffffff

Ps 3 : du coup, ça veut dire que tu pourrais te reconnaitre … et bien … peut être oui, peut être non … va savoir …

Ps 4 : ah ! toi et ton ego surdimensionné !!! il n’y a que toi pour avoir cru que je m’intéresse encore à toi … mais non ! tout ça c’est pour aider les copines/copains de galère, juste pour elles/eux ! Rappel : le monde ne tourne pas autour de toi, c’est toi qui court et t’épuise !

Ps 5 (2 mois après l’écriture de ce billet) : plus de 2 000 partages de cette « fameuse » lettre… tu ferais bien de prendre garde, d’aller te faire aider à ravaler ta haine et devenir humain car autour de nous toutes, on s’informe sur toi ! (et pan !)

PS 6 : du coup, mon livre ( que l’on trouve ici ) connait quelques heures de gloire. Presque, je te dirais « merci ».

Mais presque.

Parce que là, je n’ai pas envie !

2 réflexions sur “Courage

  1. Bonsoir Pomme ,
    Des clones en effet voilà ce qu’ils sont ,il n’y a qu’à lire les ouvrages qui leurs sont consacrés tous les mêmes ,la même façon de vampiriser leurs proies ,ils sont tellement vides d’émotions , d’empathie , de sincérité , d’amour et tellement lâches , arrogants , miséreux !
    S’il ne m’avait pas fait autant souffrir j’en aurais presque pitié car il ne saura jamais ce qu’aimer veut dire , il ne connaitra jamais le bonheur d’avoir une famille aimante .des amis
    Et malgré tout ça il continu d’essayer de me destabiliser « ce con  » (pardon pour ce gros mot ) alors qu’il est incapable de se remettre en question même quand il se retrouve seul et isolé de tous c’est encore lui le « génie » IDIOT qu’il est !
    Bonne soirée et encore merci

    P.S 1: Pomme il faudra je pense aborder le coté sexuel avec le P.N ,je sais que ce n’est pas évident , mais là aussi ils ont des points communs et on en parle très peu
    P.S 2: Vous avez raison on s’en sort et l’avantage c’est que maintenant on sait les reconnaitre et que de belles rencontres s’ouvrent à nous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s