Récemment, sur ma page Facebook, j’ai eu le plaisir d’avoir un avis tellement chaleureux, tellement vrai ! tellement … rempli de bon sens !

Cette femme a écrit à propos d’un de mes livres  : « A lire et à relire pour se pardonner. »

Bien sûr qu’il faut se pardonner, c’est impératif pour pouvoir revivre, vivre !

Et j’ai le regret … non, pas de regret en fait … j’ai même l’immense joie de vous dire que l’on peut très bien vivre sans avoir pour autant pardonné « l’autre » !

Je suis en colère de lire ces diktats de partout : « pardonnez à celui qui vous a fait ch*** / battu / humilié / fracassé / dénigré … » ! pardonnez à celui qui vous a tué tant qu’on y est !

Ces gens disent qu’on ne peut accéder à la paix intérieure sinon.
C’est monstrueux de faire peser une menace pareille sur le dos d’une victime déjà à terre !

Il serait temps que ces donneurs de leçons malsaines apprennent la différence entre le pardon et la colère !

On peut ne plus être en colère, mais pardonner ? JAMAIS !

… quand je pense qu’on est au 21ème siècle et qu’on avance encore à coups de « pardons » qui légitiment l’acte de l’autre contre nous, qui, limite, nous feraient avoir pitié du bourreau alors qu’on a été les victimes !…

Pardonnez-vous d’avoir été Pomme, videz une bonne fois pour toute votre colère contre l’autre (quitte à relire la lettre), soyez bienveillantes à votre égard. Point.

Une fois encore : l’indifférence et le regard pointé à l’horizon, tout en savourant … le présent, le calme et la sérénité !

 

NB1 : à ceux et celles qui voudraient me donner une leçon à ce sujet, je les prie de passer leur chemin

NB2 : qu’on ne vienne pas me dire que je suis en colère ! ah ah ! si vous saviez 😀

NB3 : à mon âge, vous n’allez tout de même pas me demander de me justifier ?!

NB4 : je m’appelle peut être Pomme, mais … c’est un pseudo … pour tromper l’ennemi 😀

NB5 : oui, je suis quand même un peu en colère … contre ceux qui incitent les victimes à pardonner à leur bourreau en leur faisant croire qu’elles seront soulagées alors que cela ne fera que renforcer la terrible idée qu’elles le « valaient bien », un tordu pareil … que ce n’est donc pas de sa faute, puisqu’on le pardonne ! stoooooooooooop !

Bon, ça, vous l’aviez compris, c’est l’objet complet du billet alors que ça partait franchement bien avec le conseil de ma lectrice !

 

Donc, on reprend. Hum hum

Histoire de finir sur une note positive et en lien avec le point de départ : pardonnez-vous d’avoir aimé l’autre, de lui avoir voulu du bien, de ne pas avoir vu l’invisible et d’avoir voulu le sauver tant votre esprit (à vous !!!) est sain, tant vous ne pouviez imaginer que des frappés pareils, ça n’est pas possible que ça existe et qu’il y a forcément une solution.

Pardonnez-vous de lui avoir pardonné tant de fois …

 

Quand je vous le disais : trop, c’est trop !

Et si justement, on ne leur avait pas autant pardonné, on n’aurait peut-être pas à entendre ou à lire, des conseils au sujet du pardon !

Parce que, tous ces conseilleurs oublient juste un point (comment peuvent-ils se présenter en tant que conseils et en savoir aussi peu sur le sujet ?!) : on leur a pardonné à ces tordus ! PLEIN de fois ! et à CHAQUE fois, ils ont recommencé … alors ? qu’est-ce qu’on nous dit là ? Au bout de combien de pardons ces conseilleurs considèrent-ils que c’est bon ?

Je n’ai de bienveillance que pour ceux qui en valent la peine et de pardon à n’accorder qu’à ceux qui ne l’ont pas fait exprès.

oupssssss … pas pu m’empêcher de recommencer non plus  … mais je suis sûre que vous me pardonnerez 😉

 

… la différence entre « eux » et « nous » c’est que nous, nous avions des intentions positives …

Publicités

6 réflexions sur “Se pardonner

  1. Merci pour ces mots qui me confortent dans ce que je pense et n’ose à peine dire,au risque de paraitre immorale..

  2. C’est tout à fait juste ! la peur de dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas nous fait hésiter à croire aussi que nous ne sommes pas dans le « vrai » (en plus !) …
    Ceux qui sont immoraux n’ont aucun scrupule 😉

  3. Je suis plus que d’accord avec vous, Pomme.
    Je suis scandalisée sur les forums de voir le nombre de personnes qui recommandent le pardon pour avancer. Non, il n’y a qu’une personne à laquelle on doit le pardon, c’est à soi-même. Il faut accepter que l’on est devenu une victime malgré soi, avec les informations et les faiblesses que l’on portait à l’époque, comme tout le monde en a. Celles qui considèrent que pardonner à l’autre est important POUR ELLES MÊMES sont libres de le faire et de trouver dans cette démarche ce qu’elles recherchent, mais c’est une démarche qui est personnelle et individuelle. Elle n’est absolument pas obligatoire pour avancer.
    Je suis moi-même totalement en paix avec mon histoire, j’aide désormais d’autres femmes en tant qu’écoutante et par mon blog. Je peux recevoir le père de mes enfants chez moi pour les événements importants de leur vie qui se font de plus en plus rares au fil du temps, (nous en sommes aux cérémonies de diplômes d’études), et je peux m’y comporter dans une superficialité neutre qui ne me pèse en rien.
    Mais je n’ai rien pardonné. Et cela non plus ne me pèse pas.
    Je crois que ce serait un très bon sujet d’article, je vais vous l’emprunter dans les semaines ou mois à venir si vous le permettez, cela pourra aider bien d’autres personnes.
    Je mets le nom de mon blog ici pour votre information, vous pouvez l’enlever si cela vous gêne.
    Á bientôt, et merci pour ce coup de « g… » plus que justifié. Virginie
    https://une-chose-par-jour.com

  4. Merci Virginie, il semblerait que nous soyons finalement assez nombreuses à être d’accord.

    Ce qui m’agace encore et toujours c’est de lire des échanges entre victimes et soit disant pros où on sent le lien de subordonnés entre eux voire de soumission. Et là, on attend les sommets car la victime tombe dans un piège identique au précédent sans rien voir venir.
    Sujet brûlant d’actualité concernant le pardon … combien de parents de victimes des attentats encore aujourd’hui et hier vont entendre cette litanie ?!

    Je vous autorise à citer mon texte, bien sûr !
    Merci à vous pour cette visite.
    Je vous rends la pareille ce soir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s